contact
téléphone

Quelles sont les normes, labels et certifications applicables aux bâtiments professionnels ?

4 août 2021

L'immobilier d'entreprise est de plus en plus concerné par les certifications et labels liés à la performance énergétique et écologique des bâtiments. Tout en luttant contre le réchauffement climatique, ces démarches offrent des avantages aux sociétés et investisseurs.

Normes et labels environnementaux dans l'immobilier d'entreprise

La RE 2020, nouvelle norme applicable aux immeubles d’entreprise

La RE 2020 doit remplacer l'ancienne réglementation thermique 2012 (RT 2012), particulièrement dans le cadre de l'immobilier tertiaire. Applicable aux bâtiments neufs, elle apporte un ensemble de solutions au changement climatique et doit permettre à la France d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Elle se décline en trois axes majeurs qui consistent à :  

  • Diminuer l'impact sur le climat des bâtiments neufs par l'amélioration de la performance énergétique et la baisse des consommations.
  • Garantir aux habitants un logement adapté aux futures conditions climatiques en particulier durant les saisons estivales.
  • Introduire des seuils d'émissions de CO2 dans la phase de construction des bâtiments et favoriser l’utilisation de matériaux biosourcés et renouvelables.

La mise en œuvre de la RE 2020 implique, entre autres dispositifs, le recours à des équipements modernes de type pompe à chaleur qui se substituent aux énergies fossiles – chaudières à gaz notamment.

Les principales certifications en immobilier professionnel

La certification Haute Qualité Environnementale (HQE) est une des principales certifications françaises dont l'objet est d'identifier les bâtiments qui limitent leur impact environnemental, tout en garantissant un environnement intérieur sain aux usagers. La certification HQE se fonde sur quatre critères :  

#1 - Eco construction

#2 - Eco gestion

#3 - Confort  

#4- Santé  

Sur le plan international, la certification BREEAM est une des plus répandues ; créé en Grande-Bretagne, elle évalue la performance environnementale des immeubles en fonction de 10 critères : management, santé, bien-être, énergie, transports, eau, matériaux, traitement des déchets, foncier, respect de la biodiversité, pollution et innovation.  

La certification américaine LEED est, quant à elle, un système de standardisation qui identifie les immeubles d'entreprise à empreinte écologique réduite. Elle s'applique aussi bien aux immeubles neufs qu'aux bâtiments existants.

De nombreux labels applicables aux immeubles tertiaires

Parmi les nombreux labels applicables aux immeubles professionnels, il faut mentionner le label basse consommation (bbc) remplacé depuis 2013 par les deux labels HPE (haute performance énergétique) et THPE (très haute performance énergétique).  

De son côté Effinergie + évalue les bâtiments en tenant compte de leur isolation, étanchéité, ventilation et performance des équipements de chauffage. Plus d'un million de mètres carrés de surface tertiaire sont concernés par ce label.  

Promue par la RE 2020, le label bâtiment à énergie positive (BEPOS) s'applique quant à lui aux bâtiments dont la production d'énergie est supérieure à la consommation.  

Il existe également des labels internationaux tels que WELL, premier label centré sur le bien-être des usagers – confort acoustique, qualité de l'air et de l'eau etc.  –  plutôt que sur les bâtiments en eux-mêmes.

Un intérêt pour les entreprises et les investisseurs

Si l'objectif principal des labels et certifications est de lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions carbones liées à l'immobilier d'entreprise, ces démarches profitent directement aux sociétés elles-mêmes. En effet la performance énergétique des bâtiments leur permet de réaliser des économies significatives en réduisant leurs dépenses. Plusieurs études démontrent en outre que le confort et le bien-être des collaborateurs favorisent la productivité en entreprise, les démarches de certifications et labellisation se traduisant par une qualité de vie au travail (QVT) accrue. Enfin la crise sanitaire pousse aujourd’hui de nombreux investisseurs à se tourner vers des immeubles résiliant à même de rester en activité durant les éventuelles périodes de restrictions.

 

Les plus téléchargés

Les évolutions en cours dans le secteur de l'immobilier d'entreprises

L'immobilier d'entreprise connaît aujourd'hui des mutations caractérisées notamment par une réduction des surfaces au profit d'une plus grande flexibilité. Les bureaux modernes sont désormais optimisés pour répondre aux besoins du flex office et du télétravail

Les obligations de l'employeur dans le cadre du télétravail

Le télétravail se généralise aujourd'hui sous les effets conjugués de la crise sanitaire et du nomadisme professionnel : les entreprises qui ont recours à ce mode de travail sont cependant assujetties à des règles visant à protéger les salariés.

petit déjeuner au bureau

L’offre de snacking : une source de bonheur au bureau

Depuis quelques années, le bien-être au travail est devenu un enjeu essentiel pour améliorer la productivité et la qualité de vie professionnelle des salariés. Pour ce faire, Les sociétés mettent notamment en place des services, des avantages ou encore des aménagements offrant des espaces de détentes et de restauration, devenus presque essentiels pour rendre les collaborateurs heureux.