contact
téléphone

Interview de Didier Terrier, responsable d'Arthur Loyd Logistique

Historique
29 novembre 2013

Le réseau Arthur Loyd est également actif dans le secteur logistique à travers un département emmené par Didier Terrier: en 2013, notre équipe affichait déjà de solides au sein d'un marché dont le patron d'Arthur Loyd logistique nous livre les contours

Le réseau Arthur Loyd, c’est, depuis 2011, la logistique avec un département emmené par Didier Terrier. Sur un marché de niche, cette nouvelle équipe affiche déjà de solides parts de marché pour 2013. Une raison pour se renforcer dès cette année avec des recrutements en cours sur Lyon et Paris. Explications avec le patron d’Arthur Loyd Logistique.


Business Immo : Quel est le track-record du département logistique d’Arthur Loyd deux ans après son lancement ?
Didier Terrier : Après une première année de mise en place, Arthur Loyd Logistique a réalisé, en 2013, une très belle année marquée par de gros sujets : Samada à Clésud (40 000 m2), Transgourmet à Valenton (20 000 m2 et plus 5 000 m2 de bureaux), Coca Cola à Moissy sur l’ancien site PSA (70 000 m2), OCP (10 000 m2) à Orléans, ND Logistics (10 000 m2) à Lyon, Intermarché sur une plateforme froid
(12 000 m2) à Lyon, Concorde Logistique (25 000 m2) à l’Isle d’Abeau… A fin decembre, nous aurons signé pour 250 000 m2 de surfaces logistiques sur l’année 2013 représentant 2,4 M€ de chiffre d’affaires, ce qui nous positionne en bonne place dans le classement des brokers spécialisés sur cette classe d’actif.


BI: A quel business model obéissez-vous ? Et quels sont vos objectifs de développement ?
DT: Arthur Loyd Logistique, c’est avant tout une équipe de spécialistes composée de cinq personnes : David Riboux et Christophe De Matharel, brokers reconnus, plus deux personnes au département études communication et marketing. Créée en juillet 2011, cette structure compte à son capital en sus de ses collaborateurs, des figures de l’immobilier d’entreprise, comme Daniel Dorchies, président du réseau Arthur Loyd, Philippe Leigniel et Brice Robert. Compte-tenu de notre bilan et des dossiers en cours, nous allons donc nous renforcer ; de plus, nous pouvons compter sur le département investissement d’Arthur Loyd pour compléter ce dispositif. Nous considérons que huit personnes sur un marché de niche comme celui de la logistique, c’est la bonne taille.


BI: Quelle est votre lecture du marché ?
DT: 2013 sera meilleure que 2012, même si le 1er semestre a été mauvais en Ile-de-France et en région lyonnaise. A l’issue de l’année 2013, le cap des 2 millions de m2 commercialisés sera très certainement atteint. Mon pronostic vise plutôt les 2,1 millions. Paris limite la casse, Lyon rattrape son retard en cette fin d’année, le Sud enregistre des transactions significatives et Lille se maintient bien. Plus globalement, on observe des mouvements stratégiques de grands distributeurs qui se regroupent avec la volonté de mettre, dans le même immeuble, leurs locaux secs, frais, froid.


BI: Quid de 2014 ? Serait-ce l’année de la reprise ?
DT: Je suis, en revanche, très inquiet pour 2014 ; le contexte purement immobilier est alarmant : La pénurie de produits disponibles immédiatement et pour certaines régions, de fonciers, vont considérablement compliquer le marché. Lyon et Lille n’ont presque rien à proposer en batiments... C’est la raison pour laquelle nombre de promoteurs ont pris des positions sur des fonciers dans le Nord de la France. A Lyon, c’est une véritable catastrophe, les promoteurs n’ont plus d’activité faute de terrains. Le Sud, marché très cyclique, a de l’offre foncière et des bâtiments essentiellement sur Fos et Saint Martin de Crau car Clesud ( Miramas ), zone emblématique, ne propose plus de foncier. Paris, en revanche, est un marché plus offreur….. Pour toutes ces raisons, 2014 ne pourra pas être une bonne année.

BI: Lancez-vous un appel aux développeurs ?
DT: Absolument. Il faut retravailler le foncier et renouer avec les développements en blanc, notamment à Lyon. Le blanc a disparu depuis 2008 ; aujourd’hui il existe des opportunités. Chez Arthur Loyd Logistique, nous avons identifié des fonciers qui pourraient s’y prêter et nous sommes prêts à nous mobiliser sur ces sujets.

Retrouvez l'linterview sur : http://www.businessimmo.com/contents/37354/il-faut-renouer-avec-les-developpements-en-blanc

Articles en lien

La société LeSeyec achète un entrepôt à Bourges

Coût de la construction, loyers commerciaux, loyers des activités tertiaires, Arthur Loyd Paris vous donne toutes les infos concernant les différents indices du marché de l'immobilier d'entreprise

Arthur Loyd partenaire des entreprises

L'agence Arthur Loyd Paris accompagne une société de conseil dans son implantation sur le territoire de Puteaux, à proximité du quartier d'affaire de la Défense. L'expertise de nos conseillers à permis à notre client de finaliser son projet d'achat de 340m² de bureaux au coeur d'un des secteurs les plus prisés d'ïle de France

SMABTP installe ses bureaux dans la Tour Oxygène

Coût de la construction, loyers commerciaux, loyers des activités tertiaires, Arthur Loyd Paris vous donne toutes les infos concernant les différents indices du marché de l'immobilier d'entreprise